Marcher seul : le meilleur accompagnement

Peut-être que pour toi, marcher tout seul c’est plate.

Pour moi, marcher toute seule, c’est le top!

Par contre, je ne marche pas ordinaire, je marche afghane. Je t’explique pourquoi en 3 points :

1. Quand je marche seule, je fais vraiment le vide dans ma tête.

2. Quand je marche seule, je fais vraiment le plein d’énergie dans mon corps.

3. Quand je marche seule, c’est là où je me sens le plus accompagnée.

Je t’en parle dans la vidéo ou en texte en bas si tu préfères.

Clique ici pour avoir plus d’info si ça t’inspire d’apprendre la mécanique de la marche afghane.

 

Quand je marche seule, je fais vraiment le vide.

En vérité, le vide se crée par défaut lorsque je dirige mon attention sur la mécanique de la marche: je synchronise ma respiration avec mes pas.
Ce n’est pas possible de penser pendant ce temps là et ce n’est pas possible de parler non plus. Ça me permet de sortir complètement de ma tête et mon esprit commence à se reposer vraiment.

C’est ça faire le vide pour moi. Il ne s’agit pas simplement de regarder des beaux paysages, mais de lâcher complètement le mental. Si tu as du mal avec ça, si ton mental est hyperactif, c’est génial pour toi d’apprendre cette mécanique là. Elle ne te demande pas d’effort pour sortir de tes pensées, ça se fait tout seul. Il suffit de synchroniser !

Quand je marche seule, je fais vraiment le plein.
– Quand ma tête se repose, mon énergie redevient disponible pour mon corps :
il n’y a pas de fuite d’énergie qui part dans mes pensées par exemple, ou dans une émotion.
– La mécanique de la marche afghane provoque des rythmes respiratoires :
ma respiration devient rythmée, ce qui m’oblige à respirer plus et à respirer mieux. Alors je m’oxygènes beaucoup plus que d’ordinaire et l’oxygène tue la fatigue.
– Comme le rythme respiratoire est toujours en accord avec ma condition physique, c’est facile de construire mon énergie, au fur et à mesure que j’avance :
c’est comme ça que je me remplie, que je fais ma force, ma forme et mon aplomb.
Par contre, je ne peux pas faire ça en jasant avec ma chume, ce n’est pas possible ! J’ai besoin de garder toute mon attention et ma présence.
Je ne peux pas être ailleurs… ça ne marche pas !

Quand je marche seule, je suis accompagnée plus que jamais.
C’est le résultat de la présence. Marcher comme ça pendant trente minutes ou plus, avec mon attention focus dans mon corps, ça réveille des choses à l’intérieur. Il y a un espace qui se crée. J’accède à une région dans mon corps qui est paisible, silencieuse et immense. Si je pouvais nommer la substance de cet endroit là, je dirais que c’est une joie tranquille.

C’est difficile à qualifier mais c’est un état d’être qui est très proche de la vie.
Et mon être aime ça être là, en conscience. Ça me donne l’impression d’être accompagnée, d’être soutenue, d’être guidée, avec beaucoup de douceur, de joie et de compassion. Je me sens comprise et appuyée. C’est très touchant.
C’est complètement un autre monde : je suis zéro dans ma tête.

Souvent, il arrive que ce monde m’informe. Quelque chose se réveille en moi et se met en action. Je l’appelle l’intelligence corporelle. Elle est là tout le temps mais elle s’active lorsque je suis sortie du monde de mes pensées et de mes émotions.  Il n’y a pas d’autre chemin que celui de mon corps pour la rejoindre.

Alors je dois être toute seule. La marche afghane c’est une marche avec soi-même.  Elle peut nous amener très loin, selon notre intérêt, selon notre ouverture et selon notre conscience.

Marcher tout seul c’est un moment sacré, un moment que je bénie.
Je peux marcher plusieurs fois le même trajet, ce n’est  pas important. Mon expérience est différente tout le temps parce que mon regard est à l’intérieur de moi pendant que mes yeux voient le paysage.

Si tu n’aimes pas marcher seul et que tu aimes être en relation,
je t’invite à marcher comme ça, à embarquer dans la mécanique des rythmes,
à te laisser porter par eux et à faire la plus importante rencontre de ta vie.
Tu n’auras plus jamais le sentiment de marcher tout seul et il se peut que tu aimes ça beaucoup.

Si ça t’inspire d’apprendre à synchroniser, clique le lien !

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire