Réfléchir avec mon corps: un mécanisme puissant de la marche perceptive (partie1)

 

 

Ce matin, j’ai démasqué la face cachée d’un noeud

qui dirige ma vie  depuis 40 ans.

 

Quand des données remontent à ma conscience depuis l’intérieur de moi,
ça me donne envie de célébrer!

Beaucoup de gens font des années de thérapie pour délivrer ça.
Moi je le fais en marchant. Je réfléchis avec mon corps.

Aujourd’hui, je te montre un des mécanismes que j’utilise.
Et après, je te raconte mon histoire.

Ça pourrait t’inspirer.

C’est quand la dernière fois où tu t’es senti vraiment  compris, entendu, accompagné et soutenu?
Moi c’est il y a quelques heures. J’ai découvert que la meilleure personne pour te comprendre, t’accompagner, te soutenir, et t’écouter, c’est toi-même.

J’ai mis au point une méthode d’exploration corporelle que j’utilise pour me rencontrer. Comme je n’aime pas trop réfléchir sur moi-même avec ma tête,
c’est bizarre à dire mais je réfléchis avec mon corps. C’est le concept.

Ensuite, il y a le mécanisme. J’utilise mon corps, mon souffle, mon attention et je réalise des vérités libératrices. Dans ce mécanisme, je vis des moments clés qui me font comprendre ma façon de vivre. Je vis le truc.

C’est beaucoup plus puissant qu’une compréhension intellectuelle et c’est plus direct aussi. J’ai une compréhension vivante qui impressionne mes sens. Puis ça me donne le gaz, le fuel, le pouvoir de transformer ce qui me restreint en ressource.

Quand tu commences à maîtriser ce mécanisme, il devient de plus en plus aisé de voir ce qui agit en toi qui te limite depuis tout petit. Il te donne accès à l’inconscient. Puis tu découvres comment une toute petite chose que tu as conclu dans ton enfance peut influencer secrètement toute ta vie.

C’est un chemin. Pour le marcher, tu as besoin d’aimer la vie. Tu as besoin de vouloir sortir du cadre que tu connais. Tu as besoin d’être curieux, ouvert, avec un esprit explorateur, aventurier.

C’est super touchant, puissant et vrai.
Aujourd’hui je te donne la chance de construire ton chemin avec moi.
Je te guide, je t’accompagne.

Mais ça se peut que ce ne soit pas le chemin que tu as envie de suivre.

C’est pour toi si tu es sérieux dans ta quête de te sentir bien, d’apprendre à te connaitre, à te libérer. Si tu as envie de regarder ta vie et dire wow, que je suis content. Je me réalise. Je suis satisfait. Je suis fière de ce que je crée. Si tu crois que c’est possible de te découvrir d’une façon simple qui ne prend pas des années et des années d’université et de psychologie mais qui demande que tu aimes te sentir vivant. Que tu aimes découvrir ta force. Que tu aimes reprendre ton pouvoir, ta puissance.  C’est pour toi si tu penses que la vie c’est plus que ta routine métro – boulot – dodo.

Si ça te parle, organise-toi pour me suivre.
Parce que c’est maintenant qu’elle est là la vie et c’est maintenant que j’avance et que je t’invite à être fort avec moi, à être curieux ensemble, à grandir en se sentant soutenu, compris, entendu, accompagné.

Si ça ne te parle pas, tu peux tout de suite libérer ta boîte mail parce que je vais te parler souvent. Je vais t’accompagner. Je vais t’inspirer, Je vais te montrer des trucs, je ne te laisserai pas tomber mais j’ai besoin que tu sois sérieux.

Tiens, si tu veux tout de suite commencer à préparer ton corps, ton coeur et ton esprit à te rencontrer, j’ai préparé pour toi une exploration corporelle toute simple pour que tu te lances dans la nouvelle année bien dressé et ouvert.

Je l’ai fait pour toi pendant la période des fêtes.

J’y ai mis un tout petit prix pour que tu n’aies pas peur de t’ouvrir au nouveau:

Je saute dans l’expérience: je  prépare mon corps et mon cerveau à s’ouvrir sur moi-même

 

Le mécanisme que j’utilise: c’est réfléchir avec mon corps

Il me permettre de rentrer dans les zones complexes et cachées qui gouvernent ma vie. Il pénètre l’inconscient.

Contexte:
Dernièrement, je me sentais devant un mur.
J’avais l’impression d’être coincée derrière lui malgré tous les efforts que je faisais pour qu’il tombe.

Ce matin, j’ai décidé que c’était le temps de voir plus clair, d’aller vraiment en profondeur puisque je ne parvenais pas à régler le problème:
Je suis allée réfléchir avec mon corps.

Avant de sortir marcher, je me suis posée 3 questions que j’ai amené avec moi dans la marche:

Question 1:
Qu’est-ce qui vient de moi qui fait que .. .. (le problème que je vis)?

Question 2:
Quelles sont les parties de moi qui sont en lien avec cet obstacle?

Question 3:
Qu’est-ce que je peux faire pour me libérer de l’obstacle?

1. Je sors marcher et j’entre dans la mécanique des rythmes.

Ça me permet d’être dans le moment, sans pensée.
Je marche rapidement, de façon dynamique pour me réchauffer et aussi pour m’oxygéner le corps et le cerveau.
Ce matin, je suis partie en jogging sur le rythme 4.0 4.0

***Si tu me suis depuis un moment, tu sais que je suis professeure de marche afghane et que je « marche afghane » tout le temps, que ce soit chez moi ou bien dehors. Si tu ne connais pas, utilise simplement la marche.

2. Quand je me sens à point, je m’arrête et je lis ma première question.

A. je construis un fil imaginaire qui me relie à ma question pour qu’elle soit toujours présente dans moi (je peux mettre ma question sur mon coeur)
B. J’apporte mon attention sur ma respiration.
C. Je prends soin d’être ouverte aux sensations corporelles pendant que je reprends la marche (ou le jogging).

3. Je repars. 

J’ai toujours le fil imaginaire qui me relie à ma question pendant que mon attention est sur ma respiration et ma conscience ouverte sur mon corps.

4. Je me re-pose la question quand je sens qu’elle s’éloigne de ma conscience.

C’est important de NE PAS VOULOIR UNE RÉPONSE.

5. Je me dégage de tout parasite mental.

Pour laisser l’inconscient remonter jusqu’à mon esprit conscient, je m’assure d’être toujours focus dans mon corps.
Mon attention est sur ma respiration et sur mes pas ou bien dans mes hanches. ***La marche afghane est parfaite pour ça: elle rythme ta respiration sur tes pas et assure ainsi ta présence dans ton corps , en dehors de toute activité mentale.

6. Situation:

A. Je marche, avec le fil imaginaire qui me relie à ma question
B. Mon attention est sur ma respiration et mes hanches
– Ou bien sur ma respiration et mes pas
– Ou bien sur ma respiration et le mouvement alterné de mes bras
– Ou sur ma respiration dans mon dos, etc…
C. Ma conscience est ouverte sur l’ensemble de mon être
D. Je suis disposée dans mon corps à recevoir une réponse.
E. Je continue de marcher dans cette conscience en laissant venir la réponse de l’intérieur. Je ne cherche pas à l’obtenir.

7. Je reçois

A. Une réponse arrive depuis l’intérieur de moi. Je la sens monter de mes profondeurs. Elle n’arrive pas par le mental.
B. Elle se manifeste par un son, une image, un souvenir, ou bien une situation que je rencontre dans la marche.
C. Je remercie la réponse d’être venue à moi
D. Je peux questionner la réponse si j’ai besoin d’éclaircissement.
E. Je répète le processus en reprenant la marche. Je m’assure que le mental est tranquille à l’idée de vouloir recevoir une réponse.
– Pour cela, je focus mon attention dans mon corps, sur mon souffle et ma conscience reste ouverte sur l’ensemble de mon être.
*** il se peut que je ne recoives pas de réponse tout le temps et ce n’est pas grave. Ce qui compte, c’est d’ouvrir le chemin avec confiance. Et d’y revenir régulièrement.

C’est le mécanisme que j’ai utilisé ce matin.

Par contre, il se peut que tu préfères vivre l’expérience directement. Dans ce cas, commence tout de suite à préparer ton corps, ton coeur et ton esprit à te rencontrer.

Je saute dans l’expérience: je  prépare mon corps et mon cerveau à s’ouvrir sur moi-même

Tu as juste besoin de télécharger le mentorat et l’installer sur ton téléphone. Après, laisse-toi guider, au grand air. Ah, j’ai mis un tout petit prix pour que tu n’aies pas peur de t’ouvrir au nouveau.

Dans le prochain article, je partage avec toi ce que j’ai compris ce matin.

Si tu es comme moi, ça te prend des exemples.

Les démonstrations aident à se faire une image d’un concept.

Je te retrouve demain,

Je te parle de mon expérience.

Marie Jeanne.

 

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire