Coronavirus : Comment rester Fort 3ième partie

Comment tourner la situation désagréable du coronavirus à ton avantage.

Dans une série de vidéo (Rester Fort), je te donne mes trucs pour rester fort dans ton corps et dans ta tête afin de traverser cette période de pandémie en conservant et construisant ton énergie.

Aujourd’hui, je t’invite à prendre le temps de respirer consciemment et d’utiliser ton souffle comme vecteur de relation entre ta conscience et ton corps. L’idée c’est de refaire le lien avec la vie en toi.

Inscris-toi à mes Email Privés pour recevoir les prochaines vidéo en cliquant ce lien:

https://shop.marcherverssoi.com/

Soyons forts ensemble,

MJ

La marche afghane délivre un autodoping puissant : l’enthousiasme

Je te ramène dans ton enfance… au moment où tu as appris à marcher. Tu faisais quelques pas et tu tombais. Puis tu te relevais et recommençais, encore et encore…

Tu ne pouvais pas te voir… mais tu as certainement observé le visage d’un enfant qui tient debout pour le première fois.
 Il est tout sourire. Et quand il tombe, il est tout sourire de se relever.

Aujourd’hui, tu suis le même processus que l’enfant.
Tu tiens sur tes pieds et tu tombes. 
Parfois tu tombes dans ton couple, dans ta profession, dans tes finances,
 dans tes projets, dans ta réalisation, etc…

Mais quand tu te relèves…

– le fais-tu avec la joie naturelle de l’enfant, avec le même sourire?

– le fais-tu avec la même spontané que lorsque tu étais tout petit?

– qu’est-ce que tu avais que tu n’as plus quand vient le temps de te relever?

C’est tout simple: c’est l’enthousiasme.

Lorsque tu es tout petit, tu ressens l’enthousiasme en permanence.  
Tu es animé par le plaisir d’explorer la vie.
Tu ne te pose pas de question. Tu ne te remets pas en doute.
Tu baignes dans l’enthousiasme.

Maintenant adulte, il t’arrive de perdre cette faculté naturelle de l’enfant. 
Quand tu tombes, tu peines à te relever.
Tu te remets en doute, tu te dévalorises, tu sur-consommes pour combler le vide en toi,
tu tiens la route avec des joies de fin de semaine, tu vis le bonheur au compte-goutte 
et tu finis par penser que c’est comme ça la vie, que c’est normal…

Peut-être que comme moi, tu n’as pas eu la chance de nourrir cet enthousiasme que tu avais tout petit, qui te donne les compétences et les clés pour réussir ta vie.
 Peut-être que comme moi, tu as appris à te détourner de toi-même pour être ou faire ce qu’on attendait de toi.

Ce n’est pas ta faute.

Dès ton enfance, tu as appris à rompre le lien à toi-même:
 Vite, dépêche-toi! Remue-toi! Ne fais pas ça! Ne dis pas ça!
Je veux que tu sois gentil! Ah non, ne porte pas ce pantalon!
 Maman n’a pas le temps! Le professeur n’a pas le temps! 
Il n’y a pas d’avenir dans ce métier là! Tu termineras ton dessin plus tard!
 N’y pense même pas! Tu dois réussir tes maths coûte que coûte! etc…

Pourtant, c’est de ce lien à toi-même que naît l’enthousiasme.
 C’’est lui qui te donne cet élan naturel joyeux, c’est lui qui nourrit ton inspiration,
 c’est lui qui te donne la joie de construire, de vivre et d’expérimenter la vie,
c’est grâce à lui que tu développes des compétences uniques qui te propulsent dans ta vie, c’est lui qui te donne une sorte de certitude instinctive.

Moi j’ai perdu ce lien à moi-même souvent, sans m’en rendre compte.
 Et l’enthousiasme est disparu.
 J’en ai pris conscience plus tard, quand je l’ai senti monter à nouveau en moi.
 Puis j’ai compris à quel point il est précieux… il est essentiel.
 Alors maintenant je le nourris, j’en prend soin et je le protège.

La bonne nouvelle, c’est que tu as l’enthousiasme en toi. Tout le monde l’a. 
Si tu ne le ressens plus, c’est que tu t’es éloigné de toi-même, d’une façon ou d’une autre.
La deuxième bonne nouvelle, c’est que tu peux l’activer en tout temps, même épuisé.
 Je l’ai fait sans chercher à le faire et j’ai été étonnée, stupéfaite, renversée.
 En une semaine, j’ai retrouvé l’enthousiasme et transformé ma vie normale en vie stimulante.

Voici les 4 étapes qui ont réanimé l’enthousiasme en moi, en 7 jours:

1. J’ai d’abord refais le lien à moi-même en marchant avec ma respiration


2. Ensuite j’ai refais mon énergie


3. L’enthousiasme est monté en moi


4. Je le nourris encore et je le ferai toujours.

À partir de ce moment là, ma vie s’est transformé.
Clique ici pour en savoir plus sur ma façon de marcher qui fait renaître l’enthousiasme et l’inspiration.
Ça se passe dehors, le corps au grand air, les deux pieds dans la vie!

À bientôt,
Marie Jeanne

Faut se rafraîchir!

  Les informations fusent de partout sur internet et dans les médias. Le monde est en alerte: coronavirus, chloroquine, 5G, vaccin, crise économique, etc… Je ne sais pas pour toi …

Marche Perceptive: Le lien entre vivre avec confiance et détermination et tes hanches

Marche Perceptive – Mini-mentorat:

Je te guide directement vers tes hanches dans un jeu corporel qui peut exploser certaines limites mentales en 3 étapes simples.

Note: ce mini-mentorat est exceptionnellement créé sous forme de vidéo. Tu ne peux donc pas m’apporter marcher avec toi (en audio) mais tu peux partir explorer les 3 étapes avec curiosité à l’aide d’un carton de référence au besoin.

Tu as aimé?

Je t’offre un coupon de réduction pour le mentorat
de 40 MINUTES sur le même thème: Habite tes hanches. Incarne confiance et détermination.

Tu as jusqu’au 10 FEVRIER À MINUIT pour

profiter de la réduction:

25$ au lieu de 57$

Voici le lien vers le coupon: Marche Perceptive – Mentorat 2: Habite tes Hanches. Incarne Confiance et Détermination

Je t’attend de l’autre côté,

Le corps au grand air, les deux pieds dans la vie!

Marie Jeanne

Rencontre tes hanches, libère ta vie: marche perceptive

Rencontrer l’intelligence corporel en marchant révèle des vérités sur toi-même qui transforme ta vie : synopsis de marche perceptive (les audios qui font du bien).

Aujourd’hui je suis sortie marcher dans le grand froid.

J’ai dirigé mon attention dans mes hanches et j’ai rencontré l’inattendu.

Je t’en parle un petit peu ici:

1. Comment j’initie la marche quand il fait froid
2. Suivre le chemin de l’attention révèle l’inattendu
3. La marche afghane et la marche perceptive sont deux approches différentes qui se marient parfaitement.