Coronavirus (Covid19): Comment rester Fort 2ième partie

Je te donne mes trucs pour rester fort dans ton corps et dans ta tête, pour traverser cette période incertaine de pandémie.

Dans les prochaines semaines, je te montre comment tu peux construire et préserver ton énergie, même si tu dois rester chez toi. Aujourd’hui, je t’amène marcher en rythme, et j’ai un truc pour toi qui reste dans ta maison!

Inscris-toi à mes Email Privés pour recevoir les prochaines vidéo en cliquant ce lien: https://shop.marcherverssoi.com/

Soyons forts ensemble,

MJ

Coronavirus (covid19): Comment rester fort

Je voudrais te parler de la crise qu’on est en train de vivre avec le coronavirus.
Je sais que tout le monde en parle, et que chacun réagit à sa façon.

Je n’écris pas pour critiquer la façon dont chacun s’y prend,
que ce soient les médias, les gouvernements, ou bien le peuple.

Chaque personne sur la planète en ce moment a une réaction.
C’est de ça dont je ne vais PAS te parler.

Je pense que ce qui compte vraiment, c’est la façon dont on aborde la situation.
Et je vais t’aider à l’aborder d’une façon qui conserve et construit ton énergie.
Ce dont nous avons le plus besoin actuellement, c’est de rester fort, surtout pas de s’affaiblir.

Au départ, je me suis sentie déstabilisée.
Et oui, je suis un être humain et il m’arrive de perdre pied pendant un moment…
J’ai eu peur pour l’économie, le travail, et la façon dont chacun de nous
va s’organiser pour s’assurer au minimum une épicerie et un toit sur la tête si la situation s’aggrave.

J’ai observé l’effet que cela produisait en moi.
Je ne savais plus comment planifier mon agenda avec cette crise…
J’attendais de voir ce qui allait se passer ou ne pas se passer.
Puis j’ai vu à quel point je me sentais paralysée avec ça
et comment j’étais en train de m’affaiblir autant psychologiquement que physiquement.

Alors j’ai revue ma façon d’aborder l’épreuve et j’ai repris pied rapidement!
Même dans le cas où je serais contrainte de rester à la maison,
ce qui compte le plus, c’est de garder ma force et ma forme. C’est la première chose.
La peur ou les chocs affaiblissent le système immunitaire
qui a besoin d’être fort en ce moment.

Alors comment je fais pour aborder l’épreuve sainement:
Je pourrais te dire qu’il est préférable de rester calme et positif.
Mais ce serait du bla bla sans conséquence.

Dans les jours qui suivent, je vais te donner des moyens concrets que tu vas pouvoir utiliser pour rester fort, dans ton corps et dans ta tête.
Peut-être que ça pourra t’inspirer!

L’idée c’est d’activer ton corps et de te mettre en énergie,
que tu sois dans ta maison ou bien dehors.

Quand tu as ton énergie, tu te sens plus fort et tes pensées sont plus claires et plus saines.
Tu as la forme, tu es plus calme, confiant et créatif.
Tu peux envisager des possibilités que tu verrais pas en situation de stress et de faiblesse.

Depuis le début de la crise, tu es passé par différentes émotions
qui t’ont fait prendre différents comportements.
Peut-être que tu es un peu déstabilisé avec tout ça.
Peut-être aussi que tu t’es affaibli avec tout ces éléments nouveaux à gérer et organiser dans ta vie.

La meilleure méthode que je connais pour te redonner de la force
rapidement, c’est de bouger et d’activer ta vitalité, tous les jours, peu importe ce qui arrive.

Entraîne-toi!
Si tu aimes le yoga, le tai-chi, le taekwondo, ou une autre discipline,
fais une séance d’entraînement maintenant sans te poser de question.
Ce peut être aussi un workout, de la danse ou de la musculation, etc…

Si tu n’as pas de séance mémorisée, tu peux trouver des tuto sur youtube
que tu peux faire depuis chez toi.

Si tu es comme ma mère, un peu ankylosé, tu peux t’amuser à t’étirer
ou faire des mouvements doux.

Juste danser dans ton salon… ça marche!
Ça va te permettre de créer ton énergie, stimuler la lymphe et ton système immunitaire
et te donner un mindset winner!

J’ai fait le test avec ma fille de 11 ans et sa copine.
Après le repas du soir, je les ai invité à suivre une routine d’entraînement
que j’ai trouvé sur youtube. 45 minutes.
On a eu chaud, on s’est encouragé et le plus cool, c’est qu’on avait le sourire tout le long.

Maintenant les filles ont leur énergie et sont plus calmes, virus ou pas virus, école ou pas école…
Elles sont moins dans leurs pensées et leurs craintes. Elles sont plus en contact avec l’instant, leur créativité et leur spontanéité. Ça se passe super bien!

Trouve ton activité, ton sport et fais-le intensément sans interruption
pendant 1/2h ou 1h ou plus si tu le sens.

Ça va bouger la pulpe des derniers jours inquiétants et ton esprit va se calmer.
Tu vas te sentir plus fort, surtout si tu t’accordes de le faire tous les jours.
Pour passer au travers des mailles du filet de cette épreuve en restant fort,
rentrer dans une discipline c’est gagnant.

En ce qui me concerne, je vais marcher dans les rythmes de la marche afghane
et je respire à pleins poumons, mon attention toujours sur ma respiration et mes pas.
Je ne pense pas. Je suis attentive. Mon corps se recharge, se régénère.
Sur le retour, je m’amuse avec une marche plus perceptive et j’accède à des états d’esprit plus élevés, plus stimulants, plus justes et plus forts.
C’est ce qui est gagnant pour moi.
Trouve ce qui va pour toi et fais-le tous les jours!

En passant, jusqu’au 31 mars à minuit, je t’offre 47$ sur la formation de marche afghane en ligne. (150$ au lieu de 197$)
L’idée c’est de te donner un excellent moyen de tenir ton esprit occupé dans le bon sens, dans le sens de la vie plutôt que la peur, pendant que ton corps se régénère…

Tu cliques ici pour en savoir plus et pour t’inscrire:
https://shop.marcherverssoi.com/formation-de-marche-afghane?coupon=BUV92GM

Soyons forts ensemble,
MJ

La marche afghane en longue durée: pour faire le plus beau voyage de ta vie

C’est génial! Il y a un enthousiasme grandissant pour les chemins de longue durée au Québec et en France: trek, rando en montagne, chemin de pèlerinage, traversée du désert, etc…

As-tu déjà eu ce feeling de sentir la douceur du vent sur ta peau sans te soucier de devoir rentrer travailler demain?

Ce sentiment de liberté qui te fait te sentir vivant?

Ce sentiment que tu ne veux plus jamais lâcher, qui ressemble à une première rencontre amoureuse qui envahit ton âme?

Ces sentiments là, ils sont sur les chemins de longue durée.

Mais pourquoi les gens souhaitent partir les cheveux au vent pendant plusieurs jours?

  • Parce qu’ils n’en peuvent plus de la routine, du sentiment d’être programmé comme un robot.
  • Parce qu’ils ont besoin de se retrouver, de reconnecter avec eux-même.
  • Parce qu’ils ont besoin de sortir d’une situation exigeante,
  • Parce qu’ils ont besoin d’air et d’espace, de s’évader, etc…

Moi je veux mettre un PLUS à tout ça. Je veux être certaine que tu fasses le plus beau voyage de ta vie. Parce que ce qu’il y a de plus beau, de plus magnifique et de plus important au bout du chemin, c’est toi-même.

Et ça, je veux en prendre soin. Je t’aide à te préparer.

  • En te montrant comment être en lien constant avec toi-même sur le chemin
  • En te montrant comment tu peux marcher longtemps sans te fatiguer
  • En te montrant comment ta marche peut tenir compte des variations de ta condition physique tous les jours
  • En te montrant comment marcher sans t’essouffler
  • En te montrant comment tu peux mettre ta volonté d’avancer dans tes hanches plutôt que dans ta tête et marcher ancré dans ton aplomb, ouvert sur le monde
  • En te montrant comment te laisser porter par les rythmes de marche en construisant, en conservant et en décuplant ton énergie.

J’ai trop envie que tu partes avec ça dans tes bagages parce que je connais la puissance de propulsion de ce dont je parle, autant sur le terrain que vers toi-même.

Je t’en parle ici:

 

Marche perceptive #2: le lien entre détermination et tes hanches

Quelle différence entre poursuivre mon objectif avec ma tête et mes pensées et me propulser vers mon objectif avec mon corps et mes hanches

La différence est au niveau de la force vitale, de l’énergie.

Le principe est simple:
– Quand j’habite mes hanches, je nourris mon centre de force et je suis puissante.
– Quand je gère ma vie depuis ma tête, je vide mon centre de force et je m’épuise.

Le concept démystifié:
Mon centre de force réside dans le fond de mon ventre, à l’entrée de mon bassin. C’est le réservoir naturelle de la force vitale dans mon corps. Pour imager le truc, c’est mon puits de force. Et de là, l’énergie est répartie dans mon corps pour veiller à son bon fonctionnement.

Lorsque je vis essentiellement dans ma tête, dans mes pensées, dans mes soucis, dans mes peurs, dans le stress, l’empressement, dans assurer ma vie en voulant tout régler et répondre à toutes les demandes, et gérer la famille, les sorties, les amis, mon couple, ma mère qui est malade, faire de l’argent, payer mes bills, faire la cuisine, avoir la grippe, etc…

Lorsque je vis de cette manière, ma tête a besoin de beaucoup d’énergie pour gérer tout ce stress là haut. Elle tire l’énergie de mon centre de force vers elle et ma vitalité s’épuise. La répartition de l’énergie dans mon corps est appauvrie et naissent les déséquilibres.

Mon centre est supposé être un socle sur lequel je m’appuie pour me propulser dans la vie ( bas-ventre, entrée du bassin). Lorsque je monte ce socle dans ma tête, je produis nécessairement un déséquilibre. Je vacille, je déambule en tentant de tenir debout et de garder l’équilibre  mais c’est impossible et je m’épuise.

Mon centre de force à l'entrée du bassin

 Centre bas-ventre (aplomb) VS  Centre  tête (déséquilibre)

 

Comment je sors de là?

1. Premièrement, je réalise que je marche à l’envers, que j’ai appris à l’envers et que je vis à l’envers. Mais à l’envers de quoi? À l’envers du courant naturel de la vie. Je réalise que j’ai inversé les pôles sans le savoir. J’ai mis mon centre dans ma tête.

Il se peut que je me sente prise au piège parce que tout semble fonctionner à l’envers aussi… Il se peut que j’aie le vertige, que je ressente une grande pression et une injustice.

Moi j’ai ressentie énormément de pression. Probablement parce que j’ai regardé le scénario avec ma tête aussi…  mais j’ai cherché et j’ai trouvé une façon amusante de répondre à cette problématique très sérieuse.

2. La façon que j’utilise pour apprendre à vivre en équilibre consiste à impressionner mon corps et mon esprit par la perception sensorielle dans l’action de marcher. J’ai appelé ça la marche perceptive.

Percevoir mon corps me permet une expérience dans laquelle j’apprends sur moi-même en étant dans mon centre, dans mon aplomb. De cette façon j’imprime un nouveau chemin dans mes neurones. Pour dire autrement, j’utilise mon corps et les signaux corporels comme une porte d’entrée vers les zones conscientes et inconscientes de mon esprit.

Je fais cela en marchant, parce que j’aime l’activité physique et le plein air mais j’aime aussi élargir ma conscience et la connaissance de soi. Je trace un nouveau chemin d’équilibre dans lequel je me rencontre, je me connais, je me transforme et j’acquiers une vision de la vie beaucoup plus grande et stimulante.

Pour moi c’est un jeu. Dans le jeu, il n’y a pas de pression. Il y a la curiosité d’explorer la vie par mon corps.

Pourquoi? Parce que mon corps ne ment pas. Le chemin qu’il me présente me conduit toujours directement à une vérité, un travers, un gauchissement, une qualité, une évidence,  qui est propre à moi-même.

Qu’est-ce que ça m’apporte:

  • J’apprends non seulement à préserver ma force  mais je l’intensifie.
  • J’apprends à être présente dans mon corps, ouverte sur la vie
  • J’ai un haut niveau d’énergie
  • Je vis de façon plus équilibrée
  • J’accède à des possibilités nouvelles qu’il m’est impossible d’envisager quand mon esprit est stressé.
  • Je crée une nouvelle habitude en moi, jour après jour, contraire au chemin sur lequel j’ai essayé de tenir en équilibre..
  • Je suis plus calme
  • J’accède à des compréhensions profondes sur moi-même et sur la vie
  • Je transforme mes limites en ressources
  • Je suis de plus en plus consciente de mon pouvoir de création
  • J’accède à la joie
  • Je me sens vivante

Je partage mon chemin avec les gens sérieux qui aiment la vie
et qui ont envie de se découvrir de façon légère et profonde:

– J’enseigne la marche perceptive sous forme de mentorat.

Ce sont des guidages audio que j’enregistre pour t’accompagner, pour initier la rencontre avec toi-même dans la marche. Beaucoup de personnes ne savent plus de quelle façon revenir à leur corps, revenir à elles-même. Je te montre le chemin.

 1. Il suffit de télécharger le mentorat

2. De l’installer sur ton iphone

3. De suivre les instructions quand tu pars marcher

Voici un mentorat que j’aime faire souvent. Je l’ai enregistré pour te le partager.

 J’expérimente le lien entre vivre avec détermination et confiance et mes hanches.

– Si par exemple tu te demandes comment revenir à toi-même

– Comment te propulser sainement et avec confiance dans ton projet

– Comment te faire un aplomb solide

– comment libérer ton esprit et sortir du stress

 

Le mentorat dure 40 minutes et te fait habiter tes hanches en marchant d’une façon bien spéciale qui peut exploser certaines limites mentales.

Oseras-tu jouer?

Tu as jusqu’au 10 février à minuit pour profiter de la promotion.

25$ au lieu de 57$

C’est ici:

Marche Perceptive. Mentorat 2 – Habite tes Hanches. Incarne Confiance et Détermination

Soyons forts ensemble,

Le corps au grand air, les deux pieds dans la vie,

Marie Jeanne

QUESTIONS – RÉPONSES – Comment prendre la montée que tu redoutes le plus sans t’essouffler

Salut, c’est Marie-Jeanne,

– Tu te demandes comment démarrer en côte sans te fatiguer?
– Tu penses que c’est trop beau pour être vrai?
Je répond à tes questions et tes hésitations.
( partie 2 du thème comment démarrer en côte sans t’essouffler)

 

Clique ici pour prendre plus d’info et réserver ta participation aux dernières formations de l’année:

J’apprends les rythmes de marche qui me portent dans les montées

Comment marcher te permet de devenir libre : 2 principes

Il y a deux principes fondamentaux qui chapeautent ma façon de marcher.

J’en parle avec Olivier :

1. Associe ta respiration à tes pas :

  • ça boost ton énergie,
  • te stimule à refaire ta force, ta forme et ton souffle en marchant
  • tu développes ton attention
  • tu es présent et disponible

2. Apporte ton attention dans ton corps: tu pars à la rencontre de toi-même au travers les signaux de ton corps :

  • Tu apprends à te connaître,
  • te découvrir
  • devenir responsable de toi et de ta vie.
  • Tu deviens conscient de toi.
  • Tu  peux commencer à créer ton chef d’oeuvre sans reproduire une vie « par défaut » que tu concevais comme venant de toi.
  • Tu deviens libre, de plus en plus